• Vavanemo
• 20 y.o.
• French


Full of craps here, sketchs
and comics, hope you like !
See ya freaks !


Fuck you 2014. Fuck you. 

I will win, fuk ya myself, fuck tha fat, fuck tha hell.

I will win.

Jan 21st at 10PM / reblog / 7 notes
FOR THE WIN (remix) __ Two Step From Hell ♪

LA, c’est l’Amante Religieuse haha.
Non plus sérieusement, j’ai découvert agréablement les nones de HITMAN ABSOLUTION (oui-j’ai-toujours-des-tendances-lesbiennes-et-rien-a-foutre \o/), et voilà. Voilà, voilà. *gagatise*
Donc voilà ce que mon cerveau fatigué à tenter de reproduire, en s’inspirant aussi d’un homme au talent incroyable, Jean Luc Navette héhé ! sur ce, il serait peut être temps d’aller roupiller, je bosse demain xD
Seeyafreaks♥

View in High Quality →

FOR THE WIN (remix) __ Two Step From Hell ♪

LA, c’est l’Amante Religieuse haha.

Non plus sérieusement, j’ai découvert agréablement les nones de HITMAN ABSOLUTION (oui-j’ai-toujours-des-tendances-lesbiennes-et-rien-a-foutre \o/), et voilà. Voilà, voilà. *gagatise*

Donc voilà ce que mon cerveau fatigué à tenter de reproduire, en s’inspirant aussi d’un homme au talent incroyable, Jean Luc Navette héhé ! sur ce, il serait peut être temps d’aller roupiller, je bosse demain xD

Seeyafreaks♥

Parfois, c’est bien de s’oublier un peu. De soudainement découvrir un monde qu’on avait oublié. Fait de sentiments, de partage, de cris, de haine, de pleurs, de joie. J’ai voulu faire mourir les sentiments, et les revoilà plus fort que jamais, et putain qu’est-ce que ca fait du bien !
Année 2013 fut sous le signe du changement, et l’année 2014 sera celle de l’apogée.

" I don’t want to be perfect anymore, I just want to live, hellyeah." 

http://www.deezer.com/track/72295294 ___ This could be love.

View in High Quality →

Parfois, c’est bien de s’oublier un peu. De soudainement découvrir un monde qu’on avait oublié. Fait de sentiments, de partage, de cris, de haine, de pleurs, de joie. J’ai voulu faire mourir les sentiments, et les revoilà plus fort que jamais, et putain qu’est-ce que ca fait du bien !

Année 2013 fut sous le signe du changement, et l’année 2014 sera celle de l’apogée.

" I don’t want to be perfect anymore, I just want to live, hellyeah." 

http://www.deezer.com/track/72295294 ___ This could be love.

Dec 31st at 11PM / reblog / 27 notes
Ave Maria.
Youhou ! J’ai à peine le temps de dessiner, mais quand ça sort … Mais en ce moment je ne dessine que des personnages il fuadraitu que ca change èé

View in High Quality →

Ave Maria.

Youhou ! J’ai à peine le temps de dessiner, mais quand ça sort … Mais en ce moment je ne dessine que des personnages il fuadraitu que ca change èé

Dec 20th at 12AM / reblog / 20 notes
WHORE ___ In this moment ♥

J’adore cette musique. Je sens que je vais faire un autre dessin de ce monsieur avec la chemise ouverte. HELLYEAH ! 

View in High Quality →

WHORE ___ In this moment ♥

J’adore cette musique. Je sens que je vais faire un autre dessin de ce monsieur avec la chemise ouverte. HELLYEAH ! 

Dec 14th at 11AM / reblog / 36 notes
It’s about two women, two broken women. SarahxMaria / 
J’aime pas les clichés une femme plus grande que l’autre dans un couple lesbien. Maria fait la même taille que Sarah, mais l’angle a fait qu’elle parait plus grande x’D ~ ! Puis Sarah étant anorexique, elle parait toute frêle à coté. RHA. Mais bon je me suis bien amusé, pis c’est la première fois qu’on voit le tatouage de Maria 8D ! 
Kiss me hard before you go. ♪

"J’avais bu, tu te souviens ? Juste avant je venais de m’enquiller cinq ou six cul sec de vodka, et de me tailler une croix sur le bras, peut-etre parce que je pensais que la douleur et le vide partiraient si je m’infligeais cette douleur physique. C’est faux, bien sur. La douleur psychique revient tellement plus vite que l’effleurement de la lame. 
Je crois que tu étais aussi autant touchée que moi. Un peu de poudre blanche sous le nez. Mais tu as vu la détresse, peut-être, ou alors tu as senti cette attirance qu’on n’osait pas dire. Tu as ces cheveux si long que je n’en vois jamais le bout, cette douce odeur de jasmin, et ta peau, bon dieu, ta peau. Je la regardais de loin, je rêvais d’y poser mes mains. Tu m’as fixée. On a toutes deux souri. Pas un sourire mignon. Pas un sourire de lesbiennes mielleuses. 
Le sourire qui veut clairement dire :
"Là, toi, moi, maintenant ; viens." __ "

View in High Quality →

It’s about two women, two broken women. SarahxMaria / 

J’aime pas les clichés une femme plus grande que l’autre dans un couple lesbien. Maria fait la même taille que Sarah, mais l’angle a fait qu’elle parait plus grande x’D ~ ! Puis Sarah étant anorexique, elle parait toute frêle à coté. RHA. Mais bon je me suis bien amusé, pis c’est la première fois qu’on voit le tatouage de Maria 8D ! 

Kiss me hard before you go. ♪

"J’avais bu, tu te souviens ? Juste avant je venais de m’enquiller cinq ou six cul sec de vodka, et de me tailler une croix sur le bras, peut-etre parce que je pensais que la douleur et le vide partiraient si je m’infligeais cette douleur physique. C’est faux, bien sur. La douleur psychique revient tellement plus vite que l’effleurement de la lame. 

Je crois que tu étais aussi autant touchée que moi. Un peu de poudre blanche sous le nez. Mais tu as vu la détresse, peut-être, ou alors tu as senti cette attirance qu’on n’osait pas dire. Tu as ces cheveux si long que je n’en vois jamais le bout, cette douce odeur de jasmin, et ta peau, bon dieu, ta peau. Je la regardais de loin, je rêvais d’y poser mes mains. Tu m’as fixée. On a toutes deux souri. Pas un sourire mignon. Pas un sourire de lesbiennes mielleuses. 

Le sourire qui veut clairement dire :

"Là, toi, moi, maintenant ; viens." __ "

Dec 2nd at 1AM / reblog / 26 notes
"Minable."
" Il y a la lumière de la ville, mais sinon il n’y a pas de lumières. Il n’y en a pas, il n’y en a jamais eu. Laissée sur le trottoir comme une putain, c’est ironique. La prochaine fois je lui taillerais sa pipe à ce co*nard. Ma vie est délicieuse. "

Revoici Sarah ! 
J’ai tellement hâte de commencer la BD ! Mais bon pour l’instant, c’est CV, CV, boooooook. Ca avance petit à petit. C’est dingue le changement, dans la tête. J’ai cru une période perdre la boule, ne voir plus que du noir, des chiffres et encore des chiffres. Maintenant je n’y pense quasiment plus. La guérison est possible. 

View in High Quality →

"Minable."

" Il y a la lumière de la ville, mais sinon il n’y a pas de lumières. Il n’y en a pas, il n’y en a jamais eu. Laissée sur le trottoir comme une putain, c’est ironique. La prochaine fois je lui taillerais sa pipe à ce co*nard. Ma vie est délicieuse. "

Revoici Sarah ! 

J’ai tellement hâte de commencer la BD ! Mais bon pour l’instant, c’est CV, CV, boooooook. Ca avance petit à petit. C’est dingue le changement, dans la tête. J’ai cru une période perdre la boule, ne voir plus que du noir, des chiffres et encore des chiffres. Maintenant je n’y pense quasiment plus. La guérison est possible. 

Nov 25th at 1PM / reblog / 41 notes
(sorry for my poor english, i’m french!)
For a girl, a little bit bruised, but I think, even if I don’t know her, beautiful inside and outside. I hope one day see a picture of you, with a beautiful and peaceful smile, allright with yourself, really happy. And who trusts in Life, who isn’t affraid. Just a little draw, because one day, I saw an answer that seemed so real, because I’ve lived this hell. ” I cry yes, but tears of sadness.” or something like that.
Hope and courage. I’m really pleased to be able to draw you \(°v°)/ 

View in High Quality →

(sorry for my poor english, i’m french!)

For a girl, a little bit bruised, but I think, even if I don’t know her, beautiful inside and outside. I hope one day see a picture of you, with a beautiful and peaceful smile, allright with yourself, really happy. And who trusts in Life, who isn’t affraid. Just a little draw, because one day, I saw an answer that seemed so real, because I’ve lived this hell. ” I cry yes, but tears of sadness.” or something like that.

Hope and courage. I’m really pleased to be able to draw you \(°v°)/ 

Sweet Sarah, sweet Sarah … ♪

Other character ! Flinguée de la tête. Ne vous fiez pas aux apparences \

Je m’éclate en ce moment niveau dessin ! J’ai tellement hâte de commencer mon book pour le tatoo. Et je suis carrément fan du Nouveau Labo .

View in High Quality →

Sweet Sarah, sweet Sarah … ♪

Other character ! Flinguée de la tête. Ne vous fiez pas aux apparences \

Je m’éclate en ce moment niveau dessin ! J’ai tellement hâte de commencer mon book pour le tatoo. Et je suis carrément fan du Nouveau Labo .

Nov 14th at 12AM / reblog / 25 notes
( Wé, j’ai craqué. Mais bon faut avouer que les meufs dans le clips sont cool. )
Voici, Maria, le deuxième personnage principal de Belzebuth ! 
Comment dire … Tout son caractère, ses problèmes, sont sur le dessin. Elle est exactement ce que j’aime chez une femme, les longs cheveux et le corps harmonieux avec quelques formes ♪ 
" Un rail. Danse. Deux rails. Ris. Trois rails. Fais la danser. Quatre rails. Fous la dans ton lit. Cinq rai… Trou noir. "

View in High Quality →

( Wé, j’ai craqué. Mais bon faut avouer que les meufs dans le clips sont cool. )

Voici, Maria, le deuxième personnage principal de Belzebuth ! 

Comment dire … Tout son caractère, ses problèmes, sont sur le dessin. Elle est exactement ce que j’aime chez une femme, les longs cheveux et le corps harmonieux avec quelques formes ♪ 

" Un rail. Danse. Deux rails. Ris. Trois rails. Fais la danser. Quatre rails. Fous la dans ton lit. Cinq rai… Trou noir. "

Nov 12th at 10PM / reblog / 24 notes
HUMAN PUPPETS END ___
Voici un résumé ainsi que les pages du RPG d’où je tirais le scénario :D ! Soyez indulgents (et ne faites pas attention aux délires que Jo-sama _la créatrice de Youshi_ et moi avions entre deux textes dramatiques !), ces textes datent de 2008, donc nous étions bien jeunes. 
Youshi est  Yuujirou Hyuga.
Akira est  Inko Takaya.
Naoki est le scientifique aux cheveux gras, et Miyuko sa femme morte.

" RETOUR AU PARADIS" ~> suite quand Mikami revient au laboratoire avec Akira. (environ 3 pages de RP)
"PETITE BEUVERIE ENTRE AMIS" ~> Scene finale entre Akira et Youshi. (1 page de RP)
(bonus : “NEKO VS SCIENTIFIQUE, le match de l’apocalypse" ~> équivalent du chapitre 4 à 6 au laboratoire dans la BD. Attention YAOI ! (très long ! Environ 8/9 pages RPG !) ) 
__________________________________________
(résumé pour les flemmards :D)
(la Bd avait pris fin lorsque Akira ramène le jeune Mikami, un néko pour qui il avait eu une certaine affection sans s’en rendre compte. On apprend aussi que Youshi va mourir dans peu de temps, car ses gènes ont un problème. Ce n’est qu’une question de semaines.)
Akira ramène Mikami jusqu’au laboratoire. Il ne se rend pas compte à quel point le jeune néko semble mal en apercevant les grands bâtiments blancs. Il tente de lui dire, sans succès. En réalité, Mikami avait été ramené par des scientifiques lorsqu’il avait disparu de chez le blondinet, et avait subi tortures et viols avant d’être ramené à l’animalerie … la seule chose qui le retienne encore à la vie, c’est de revoir le jeune humain pour qui il est fou amoureux.
Le jeune maître et le néko arrivent dans la chambre ; c’est la première fois que You et Mikami se rencontrent : immédiatement, une certaine animosité se fait ressentir, mais Youshi, au lieu de dire pourquoi il est énervé par la présence du petit HGA et de son intimité avec Akira, donne violemment un coup de poing dans un miroir. Akira, par réflexe, se précipite vers lui, et va le soigner ; Mikami se rend compte alors que son jeune Maître ne lui appartient plus. Il s’enfuit de la chambre, Aki part à sa recherche, grimpant les étages, avant de se retrouver sur le toit où il voit Mikami au bord du vide. Le blondinet ne comprend plus. Mikami lui expliquera à quel point il l’aimait, sans qu’il ne s’en rende compte. Il se balance légèrement. Akira tend la main en lui demandant de venir vers lui. Mikami saute. 
Youshi voit le corps du néko à travers la vitre de la chambre.
Akira se précipite là où le corps du petit HGA s’est écrasé. Les autres scientifiques autour tiennent des discours sans émotions, disant qu’il faut le bruler ou étudier son corps pour comprendre ce geste et faire de meilleurs esclaves à l’avenir. Le jeune homme ne peut le supporter, voyant une nouvelle face du monde scientifique qu’il idéalisait. Il ramène le corps de Mikami en haut, prétextant être son maitre et devoir faire les recherches lui même. Il s’adosse contre un mur, ses jambes ne le portant plus, et pour la première fois depuis longtemps, il pleure en serrant le jeune cadavre contre lui. Youshi se sent coupable. 
Le cadavre sur le lit, ne sachant quoi en faire pour l’instant, Akira se blotit comme un enfant contre You. Ils se font alors une promesse. Que jamais ils ne se laisseront, que plus jamais ils ne seront seuls. 
Ensemble, à la vie à la mort. 
Mais Youshi ne lui a toujours pas dit qu’il n’en a plus pour longtemps.
Naoki rentre dans la chambre entre ouverte, complètement ivre. Akira tente professionnellement de le renvoyer mais celui ci commence à dire des atrocités sur Youshi. Qu’il ne choisira jamais rien. Qu’il n’est qu’un produit avec une date de péremption. Youshi s’emporte, lui qui avait autant de sang froid avant ; il l’assomme d’un coup de pied dans le visage sanguinolent. Les deux hommes doivent alors quitter le laboratoire. Les rêves d’Akira sont morts. 
Ils laissent Naoki pour mort, et prennent le corps du jeune néko pour l’enterrer avant de partir. Akira, en conduisant, murmure :
"Laissez nous choisir de notre fin, rester libre de mourir."
Youshi, en entendant ces mots, se sent mal. 
La nuit commence à tomber.
Demain, à minuit, Akira aura 23 ans.

Au centre ville, Youshi demande soudainement à Akira d’arrêter la voiture, avant de s’enfuir. Il ne veut pas que Aki le suive, pas dans la mort. Il veut lui rendre sa liberté d’homme ; après tout, il sera surement plus heureux sans lui. Il atterrit dans une discothèque sans trop savoir comment, et à sa surprise, Akira le rattrape. Dans cette foule compacte, il le tient fermement, demandant des explications. Résigné, pour l’instant, You le suit jusqu’à une table près du bar ou tous deux commencent à boire, à enchainer les verres, sans dire un mot. Youshi légèrement ivre, commence à déblatérer des propos comme qu’il en a marre, qu’il veut retrouver sa liberté, qu’il ne peut tenir leur promesse. Et finit par lâcher, stoïquement, qu’il va mourir.
Akira semble pris au dépourvu. Le néko lâche un “si j’avais pu être humain …”. Il ne veut pas mourir à cause de ses gènes d’HGA, dans sa condition d’HGA. Il veut choisir sa mort. Pour une fois dans sa vie, ne pas être l’esclave ; et ne plus être l’esclave de la destiné. Avec l’alcool dans son sang, Youshi prend ce qu’il trouve de tranchant à proximité, et commence à se mutiler en parlant, avant de soudainement se couper délibérément les oreilles.
_ si j’avais pu etre humain …_
Et le sang coule.

Le barman, inquiet, dit qu’il va appeler les ambulances. Mais Akira, comprenant soudainement pourquoi Youshi fait tout ça, l’attrape par la taille pour l’aider à marcher. Il comprend le choix de You. Ils arrivent alors à passer par une porte à l’arrière et atterrissent sur le toit de la boite de nuit. Akira hait être comme ces idiots d’hommes, de femmes, d’êtres qui s’aiment. Il a toujours haï les idiots qui abandonnent tout pour quelqu’un qu’ils aiment. Mais aujourd’hui, il ne comprend que trop bien.
" J’ai toujours tenu mes promesses, moi. Et celle là je la respecterai quoi que tu en dises. Je n’ai plus de vie aujourd’hui. Je suis comme toi. Aucun regret. Si tu pars, je n’ai pas d’autre choix que de partir aussi. Mais il ne faut pas croire que tu pourras me convaincre de faire marche arrière… Parce que c’est mon choix. "
Et en son fort intérieur, Youshi se sent heureux.
Mais le sang continue de couler, l’hémoragie est grave. Akira lui demande de lui couper les veines pour qu’à deux ils partent. Tant qu’il a encore le courage. Tant que l’alcool l’aide à en avoir.
Mais le néko, épuisé, et étant partagé entre la joie que son amant lui appartienne éternellement et le désir que celui ci vive, ne lui fait qu’une égratignure avec le morceau tranchant de bouteille qui lui a permis de se couper les oreilles. Il s’affaisse soudainement, sans force. Akira s’inquiète, pris de folie, lui demande de l’aider à se tuer avant qu’il ne parte. Mais le néko commence à sombrer.Et quand le souffle commence à lui manquer, lorsque Akira comprend que c’est la fin et serre fort le néko contre lui, Youshi prononce alors les trois mots qu’ils ne s’étaient jamais dit, peut-être par fierté, peut-être par bêtise.. 

" Je t’aime, Akira. "

Youshi rend alors son dernier souffle.
Akira s’effondre.
Il hurle alors, pleurant la mort de l’être qu’il aimait, tremblant de rage, de tristesse. Il décide alors d’en finir lui aussi. 
Avec le long morceau de verre, il tente une première fois de se l’enfoncer dans le coeur, mais celui ci bute contre un os de la cage thoracique. Il recommence, recommence, jusqu’à ce que la douleur soit insupportable et que sa chemise ne soit plus qu’imbibée de son propre sang.
Perdant des forces, il lache le cadavre de Youshi, et s’effondre à son tour. Akira, la tête contre le béton glacial, fixe face à lui le visage blanchâtre de Youshi. Il sent ses forces partirent. Il sourit.
_ Je t’aime Youshi. Attends moi…_

Au loin, une église sonne minuit.
Il vient d’avoir 23 ans.

Lorsqu’il meurt, on entend au loin les sirènes de l’ambulance.

~ Les hommes sont des âmes qui errent en recherche de bonheur jusqu’à leur mort. Les HGAs sont pareils à une chose près, ils rêvent de bonheur… mais ne peuvent qu’en rêver. ~

GAME OVER. 

View in High Quality →

HUMAN PUPPETS END ___

Voici un résumé ainsi que les pages du RPG d’où je tirais le scénario :D ! Soyez indulgents (et ne faites pas attention aux délires que Jo-sama _la créatrice de Youshi_ et moi avions entre deux textes dramatiques !), ces textes datent de 2008, donc nous étions bien jeunes. 

Youshi est  Yuujirou Hyuga.

Akira est  Inko Takaya.

Naoki est le scientifique aux cheveux gras, et Miyuko sa femme morte.

" RETOUR AU PARADIS" ~> suite quand Mikami revient au laboratoire avec Akira. (environ 3 pages de RP)

"PETITE BEUVERIE ENTRE AMIS" ~> Scene finale entre Akira et Youshi. (1 page de RP)

(bonus : “NEKO VS SCIENTIFIQUE, le match de l’apocalypse" ~> équivalent du chapitre 4 à 6 au laboratoire dans la BD. Attention YAOI ! (très long ! Environ 8/9 pages RPG !) ) 

__________________________________________

(résumé pour les flemmards :D)

(la Bd avait pris fin lorsque Akira ramène le jeune Mikami, un néko pour qui il avait eu une certaine affection sans s’en rendre compte. On apprend aussi que Youshi va mourir dans peu de temps, car ses gènes ont un problème. Ce n’est qu’une question de semaines.)

Akira ramène Mikami jusqu’au laboratoire. Il ne se rend pas compte à quel point le jeune néko semble mal en apercevant les grands bâtiments blancs. Il tente de lui dire, sans succès. En réalité, Mikami avait été ramené par des scientifiques lorsqu’il avait disparu de chez le blondinet, et avait subi tortures et viols avant d’être ramené à l’animalerie … la seule chose qui le retienne encore à la vie, c’est de revoir le jeune humain pour qui il est fou amoureux.

Le jeune maître et le néko arrivent dans la chambre ; c’est la première fois que You et Mikami se rencontrent : immédiatement, une certaine animosité se fait ressentir, mais Youshi, au lieu de dire pourquoi il est énervé par la présence du petit HGA et de son intimité avec Akira, donne violemment un coup de poing dans un miroir. Akira, par réflexe, se précipite vers lui, et va le soigner ; Mikami se rend compte alors que son jeune Maître ne lui appartient plus. Il s’enfuit de la chambre, Aki part à sa recherche, grimpant les étages, avant de se retrouver sur le toit où il voit Mikami au bord du vide. Le blondinet ne comprend plus. Mikami lui expliquera à quel point il l’aimait, sans qu’il ne s’en rende compte. Il se balance légèrement. Akira tend la main en lui demandant de venir vers lui. Mikami saute. 

Youshi voit le corps du néko à travers la vitre de la chambre.

Akira se précipite là où le corps du petit HGA s’est écrasé. Les autres scientifiques autour tiennent des discours sans émotions, disant qu’il faut le bruler ou étudier son corps pour comprendre ce geste et faire de meilleurs esclaves à l’avenir. Le jeune homme ne peut le supporter, voyant une nouvelle face du monde scientifique qu’il idéalisait. Il ramène le corps de Mikami en haut, prétextant être son maitre et devoir faire les recherches lui même. Il s’adosse contre un mur, ses jambes ne le portant plus, et pour la première fois depuis longtemps, il pleure en serrant le jeune cadavre contre lui. Youshi se sent coupable. 

Le cadavre sur le lit, ne sachant quoi en faire pour l’instant, Akira se blotit comme un enfant contre You. Ils se font alors une promesse. Que jamais ils ne se laisseront, que plus jamais ils ne seront seuls. 

Ensemble, à la vie à la mort. 

Mais Youshi ne lui a toujours pas dit qu’il n’en a plus pour longtemps.

Naoki rentre dans la chambre entre ouverte, complètement ivre. Akira tente professionnellement de le renvoyer mais celui ci commence à dire des atrocités sur Youshi. Qu’il ne choisira jamais rien. Qu’il n’est qu’un produit avec une date de péremption. Youshi s’emporte, lui qui avait autant de sang froid avant ; il l’assomme d’un coup de pied dans le visage sanguinolent. Les deux hommes doivent alors quitter le laboratoire. Les rêves d’Akira sont morts. 

Ils laissent Naoki pour mort, et prennent le corps du jeune néko pour l’enterrer avant de partir. Akira, en conduisant, murmure :

"Laissez nous choisir de notre fin, rester libre de mourir."

Youshi, en entendant ces mots, se sent mal. 

La nuit commence à tomber.

Demain, à minuit, Akira aura 23 ans.

Au centre ville, Youshi demande soudainement à Akira d’arrêter la voiture, avant de s’enfuir. Il ne veut pas que Aki le suive, pas dans la mort. Il veut lui rendre sa liberté d’homme ; après tout, il sera surement plus heureux sans lui. Il atterrit dans une discothèque sans trop savoir comment, et à sa surprise, Akira le rattrape. Dans cette foule compacte, il le tient fermement, demandant des explications. Résigné, pour l’instant, You le suit jusqu’à une table près du bar ou tous deux commencent à boire, à enchainer les verres, sans dire un mot. Youshi légèrement ivre, commence à déblatérer des propos comme qu’il en a marre, qu’il veut retrouver sa liberté, qu’il ne peut tenir leur promesse. Et finit par lâcher, stoïquement, qu’il va mourir.

Akira semble pris au dépourvu. Le néko lâche un “si j’avais pu être humain …”. Il ne veut pas mourir à cause de ses gènes d’HGA, dans sa condition d’HGA. Il veut choisir sa mort. Pour une fois dans sa vie, ne pas être l’esclave ; et ne plus être l’esclave de la destiné. Avec l’alcool dans son sang, Youshi prend ce qu’il trouve de tranchant à proximité, et commence à se mutiler en parlant, avant de soudainement se couper délibérément les oreilles.

_ si j’avais pu etre humain …_

Et le sang coule.

Le barman, inquiet, dit qu’il va appeler les ambulances. Mais Akira, comprenant soudainement pourquoi Youshi fait tout ça, l’attrape par la taille pour l’aider à marcher. Il comprend le choix de You. Ils arrivent alors à passer par une porte à l’arrière et atterrissent sur le toit de la boite de nuit. Akira hait être comme ces idiots d’hommes, de femmes, d’êtres qui s’aiment. Il a toujours haï les idiots qui abandonnent tout pour quelqu’un qu’ils aiment. Mais aujourd’hui, il ne comprend que trop bien.

" J’ai toujours tenu mes promesses, moi. Et celle là je la respecterai quoi que tu en dises. Je n’ai plus de vie aujourd’hui. Je suis comme toi. Aucun regret. Si tu pars, je n’ai pas d’autre choix que de partir aussi. Mais il ne faut pas croire que tu pourras me convaincre de faire marche arrière… Parce que c’est mon choix. "

Et en son fort intérieur, Youshi se sent heureux.

Mais le sang continue de couler, l’hémoragie est grave. Akira lui demande de lui couper les veines pour qu’à deux ils partent. Tant qu’il a encore le courage. Tant que l’alcool l’aide à en avoir.

Mais le néko, épuisé, et étant partagé entre la joie que son amant lui appartienne éternellement et le désir que celui ci vive, ne lui fait qu’une égratignure avec le morceau tranchant de bouteille qui lui a permis de se couper les oreilles. Il s’affaisse soudainement, sans force. Akira s’inquiète, pris de folie, lui demande de l’aider à se tuer avant qu’il ne parte. Mais le néko commence à sombrer.Et quand le souffle commence à lui manquer, lorsque Akira comprend que c’est la fin et serre fort le néko contre lui, Youshi prononce alors les trois mots qu’ils ne s’étaient jamais dit, peut-être par fierté, peut-être par bêtise.. 

" Je t’aime, Akira. "

Youshi rend alors son dernier souffle.

Akira s’effondre.

Il hurle alors, pleurant la mort de l’être qu’il aimait, tremblant de rage, de tristesse. Il décide alors d’en finir lui aussi. 

Avec le long morceau de verre, il tente une première fois de se l’enfoncer dans le coeur, mais celui ci bute contre un os de la cage thoracique. Il recommence, recommence, jusqu’à ce que la douleur soit insupportable et que sa chemise ne soit plus qu’imbibée de son propre sang.

Perdant des forces, il lache le cadavre de Youshi, et s’effondre à son tour. Akira, la tête contre le béton glacial, fixe face à lui le visage blanchâtre de Youshi. Il sent ses forces partirent. Il sourit.

_ Je t’aime Youshi. Attends moi…_

Au loin, une église sonne minuit.

Il vient d’avoir 23 ans.

Lorsqu’il meurt, on entend au loin les sirènes de l’ambulance.

~ Les hommes sont des âmes qui errent en recherche de bonheur jusqu’à leur mort. Les HGAs sont pareils à une chose près, ils rêvent de bonheur… mais ne peuvent qu’en rêver. ~

GAME OVER. 

Nov 11th at 1PM / reblog / 75 notes
One of my character, Sarah ♥ 

Bientot d’autres scans et un résumé de l’histoire ~! 

View in High Quality →

One of my character, Sarah ♥ 

Bientot d’autres scans et un résumé de l’histoire ~! 

Nov 7th at 11AM / reblog / 24 notes

"Et que mon crane fendu, vomisse les corbeaux ; dont les langues pendues retenaient tous mes maux."

La fille d’Octobre, un classique dont je ne me lasse pas (a).

Sep 17th at 10PM / reblog / 6 notes
(http://www.youtube.com/watch?v=9ClhKpPBzr4)

Haha. Une conversation qui détruit. Une larme qui scie. La pente redescend ; mais c’est pas possible, “t’es bien maintenant, tout doit aller pour le mieux dans ta vie !” __ Just shut the fuck up. 

View in High Quality →

(http://www.youtube.com/watch?v=9ClhKpPBzr4)

Haha. Une conversation qui détruit. Une larme qui scie. La pente redescend ; mais c’est pas possible, “t’es bien maintenant, tout doit aller pour le mieux dans ta vie !” __ Just shut the fuck up. 

Sep 15th at 1AM / reblog / 22 notes

“INSOMNIA”

Sep 8th at 3AM / reblog / 4 notes